ACCUEIL

Sebseb / Le Zebre [Hip-Hop Poésie]

Un zèbre, c’est différent. Une autre façon de voir la vie, surprenant et accessible en même temps. Quand il sort de sa niche, c’est à cheval sur les paradoxes. C’est dans ce mouvement poétique et sensible que vous êtes invités. Simple et profond à la fois, il est aussi énergique et tendre.

Sebseb est slameur, mais sa musique reste influencée par la dancehall jamaïcaine la plus moderne, et tout
s’emboîte dans un Hip-Hop Poétique. Les versions studio permettent à l’auditeur d’écouter ce qui est dit, et sur scène, la musique s’envoie en l’air, la voix prend son sens, car c’est là qu’il est dans son élément. Il s’y accompagne de Tô, musicien brillant qui s’enflamme pour créer le duo avec percus, beatbox et appuis vocaux.

Comme un zèbre dans l’écurie, ça bouscule avec des paroles sur l’identité, et la singularité. Ce sont ces questions qui vous accompagneront après avoir chanté avec joie, et tapé des mains pendant le spectacle du Zèbre. Dans ses textes il y a de la folie douce, et aussi une urgence de vie, et de vérité.

Le spectacle, c’est donc Tô et Sebseb, deux micros voix, des instrus électro, du beatbox, et des percussions : un chansonnier urbain ! Le combo du «Zèbre» est un tout nouveau répertoire de morceaux inédits, nouvelles dates, nouveaux clips, et un nouvel album en préparation, Hip-Hop Poésie à découvrir :)

VU EN 2018

Festival des Nuits Du Slam (La Dynamo TOULOUSE) /// Festival du Grand Micro de Bois (Espace Des Libertés AUBAGNE) /// L’Entrepot (PARIS) /// Casino Barrière (TOULOUSE) /// L’Espace Job (Music Halle TOULOUSE) /// L’ASCA (BEAUVAIS) /// Salle Louis Feuillade (MONTPELLIER)

EXTRAITS PRESSE

«La sincérité de l’engagement de Sebseb s’accompagne d’une écriture de qualité.»
Le Clou Dans La Planche
«Sebseb se fait plaisir, et c’est contagieux. Sa facilité à capter l’attention en concert est déconcertante.»
Universlam Editions
«Un docteur fou, soigné soigneur, fuite et plombier comme tout slameur.»
Les Ateliers Slam
«L’artiste a fait du chemin depuis ses premiers textes. Il est souvent comparé à Tairo, Oxmo et même Orelsan»
Toulouse Infos